1

DTP2I NEWS 12

JTNDZGl2JTIwaWQlM0QlMjJtb3QtZGlyaWdlYW50JTIyJTNFJTNDJTJGZGl2JTNF« Aujourd’hui, nous avons repris nos activités depuis bientôt deux mois et nous sommes en fonctionnement normal. Certes, nous sommes bien conscients que l’avenir est rempli d’inconnus, qu’il est difficile de savoir quelle sera notre activité d’ici à plusieurs mois. Mais pas question de paniquer ! Nous restons confiants dans les bases que nous avons données à l’entreprise et dans ce que nous continuons à mettre en place : nos équipes d’abord, des collaborateurs très opérationnels et de nouveaux apprentis qui nous rejoignent chaque année ; nos technologies, bien sûr, particulièrement l’enrobé projeté EP+ que nous avons mis au point depuis 2012, nous sommes leaders sur le sujet ; enfin, notre engagement pris ces derniers mois en termes de développement durable et d’énergies propres (Gaz Naturel pour Véhicules et véhicules électriques). Autant d’atouts à faire valoir, selon nous, dans ce qui devrait être le « monde d’après » ; autant d’options en accord avec les exigences et les attentes de celui-ci. » JTNDZGl2JTIwaWQlM0QlMjJhbGF1bmUlMjIlM0UlM0MlMkZkaXYlM0U=

Tout le monde s’accorde à dire que la crise sanitaire que nous venons de traverser, avec les conséquences économiques dont on ignore encore l’envergure, va changer durablement le monde tel que nous l’avons connu jusqu’ici. Qu’il est temps de ne pas reprendre comme avant, de ne pas relancer les choses comme si de rien n’était. Et si, l’enrobé projeté EP+ devenait un des outils essentiels en matière d’entretien durable du patrimoine routier ?

« Haro contre l’obsolescence programmée des couches de roulement ! L’entretien des patrimoines routiers doit se penser autrement », s’exclame Christophe Dépée, dirigeant de DTP2i. L’enrobé projeté EP+ mis au point par DTP2i est la solution toute trouvée, puisqu’elle permet de réparer durablement plutôt que de remplacer. Sans gaspillage de matière, sans rejet de granulats, elle est respectueuse de notre planète. Sans compter, l’utilisation d’une (bientôt deux !) machine fonctionnant au Gaz Naturel pour Véhicules, avec zéro émission de particules fines et 95% de CO2 en moins qu’un véhicule diesel.

Dimensions environnementale et financière

L’aspect budgétaire entre aussi en ligne de compte. À l’heure où les collectivités locales ont été contraintes de débloquer des budgets non-prévus pour faire face à la pandémie et assurer les conditions sanitaires du déconfinement progressif (dotation de masques aux habitants, mesures de distanciation physique dans les écoles, réorganisation de certains services, etc.), tout en accusant une baisse de recettes, certaines d’entre elles annoncent d’ores et déjà le report au calendrier de grosses opérations. « Or, en matière de voirie, l’écueil c’est d’attendre et de prendre le risque que les dommages impactent encore plus profondément la chaussée et engendrent des frais supplémentaires les années suivantes. C’est là que la maintenance routière prend tout son intérêt », souligne Antoine Dacheux, cadre commercial maintenance routière chez DTP2i. Par exemple, la ville de Paris a recours depuis six ans à cette technique pour des réparations efficaces et pérennes sur le périphérique.

Gestion optimisée du patrimoine routier

Cinq fois moins cher qu’un procédé traditionnel, l’enrobé projeté EP+ permet de garder des routes circulables en toute sécurité, tant pour les automobilistes que les conducteurs de deux-roues qui sont de plus en plus nombreux. Car là où un nid-de-poule est « embêtant » pour un automobiliste, il devient dangereux pour un conducteur de motos ou de vélos. « Pour les décideurs et donneurs d’ordre, le recours à cette technique d’enrobé projeté EP+ permet d’optimiser les arbitrages budgétaires au sein de la collectivité », ajoute-t-il.

JTNDZGl2JTIwaWQlM0QlMjJtYXRlcmllbCUyMiUzRSUzQyUyRmRpdiUzRQ==Direction Stuttgart (Allemagne) début juin pour l’un de nos collaborateurs Florian Duclos, ingénieur Travaux Maintenance Routière, afin de réceptionner notre deuxième machine fonctionnant au Gaz Naturel pour Véhicules (GNV) chez notre partenaire Schäfer-Technic. Soit notre 5e enrobeur-projeteur au total.

Ses avantages ? D’un point de vue environnemental, absolument les mêmes que sa « sœur » opérationnelle depuis un an maintenant : zéro émission de particules fines, 95% de CO2 en moins qu’un véhicule diesel, avec la même efficacité de traitement et la même qualité de rendu. Le tout, avec une nette diminution sonore pour les riverains.

Géolocalisation et informatique embarquée

« Cet enrobeur-projeteur présente deux nouveautés majeures : la première, un système de géolocalisation, qui va nous permettre à l’issue de nos interventions, d’adresser à notre client, un relevé précis des zones traitées chaque jour, explique Antoine Dacheux, cadre commercial maintenance routière. La seconde, un dispositif d’informatique embarquée avec calcul automatique de la quantité de matière nécessaire en fonction de la pièce à traiter, pour plus de confort de travail de nos applicateurs ». Le temps de procéder aux essais sur notre site de Marines et à la formation de nos collaborateurs à ce nouvel outil… et dès juillet, vous pourrez apercevoir cette machine flambant neuve avec nos équipes en pleine action dans les rues de la capitale !JTNDZGl2JTIwaWQlM0QlMjJwZW5zZXp5JTIyJTNFJTNDJTJGZGl2JTNFÇa a toujours été notre conviction chez DTP2i ! Alors nous vous invitons, quand vous le souhaitez, à venir directement sur nos chantiers pour découvrir notre technique d’enrobé projeté EP+. « L’essayer, c’est l’adopter »… sans vouloir plagier un célèbre slogan publicitaire !

Avec nos quatre machines (bientôt cinq !) en fonctionnement tous les jours en Île-de-France, il est fort à parier qu’une d’entre-elles est en intervention à moins de 30 minutes de chez vous. L’occasion de voir « en vrai » comment nos enrobeurs-projeteurs fonctionnent, comment nos équipes travaillent, comment s’organisent nos chantiers, quel est le rendu immédiat après nos interventions… En bref, de vous faire votre propre avis et de vous rendre rapidement compte de ce que l’enrobé projeté EP+ va pouvoir vous apporter.

Pour cela, contactez Antoine Dacheux, cadre commercial maintenance routière, par téléphone au 07 85 12 52 17 ou par mail antoine.dacheux@dtp2i.com. Il vous réservera le meilleur accueil.JTNDZGl2JTIwaWQlM0QlMjJkZXBsYWNlbWVudHMlMjIlM0UlM0MlMkZkaXYlM0U=De l’aménagement d’une piste cyclable dans l’Est du Val-d’Oise à des chantiers nocturnes de réparation routière sur les « coronapistes » parisiennes, DTP2i accompagne les collectivités locales dans leur volonté de doper ce mode de déplacement.

Parmi les enseignements positifs à tirer de cette période si particulière que nous venons de vivre, la montée en puissance de l’usage du vélo. En effet, à la faveur d’un virus qui nous aura contraints de longues semaines au confinement, la perspective de pédaler, cheveux au vent et printemps en bandoulière, n’a jamais été aussi séduisante pour nos déplacements quotidiens.

Aménagement urbain et enrobé-projeté EP+

Cette semaine, DTP2i attaque la création d’une piste cyclable bilatérale unidirectionnelle qui permettra aux amateurs de la petite reine de disposer d’un itinéraire sécurisé entre Villiers-le-Bel et Bouqueval, environ 1,5 km sur la RD 10. Une opération qui s’inscrit dans les projets 2020 du Plan vélo du Conseil départemental du Val-d’Oise. « Un chantier global, qui va des travaux de terrassement jusqu’à la finition en enrobé, en passant par le traitement de sol, la pose de bordures ou encore les aménagements paysagers, qui devrait durer deux mois et demi », indique Aurélien Demongodin, directeur adjoint chez DTP2i.

La semaine précédente, c’était au tour de nos équipes d’enrobé projeté EP+ d’intervenir en urgence, de nuit, dans les rues de la capitale, pour réparer nids-de-poule et autres dégradations de chaussée sur le tracé d’une des pistes cyclables sanitaires transitoires dites « coronapistes », avenue de Saint-Ouen, dans le XVIIIe arrondissement. Et de sécuriser ainsi les déplacements des deux roues.JTNDZGl2JTIwaWQlM0QlMjJhbWVuYWdlbWVudCUyMiUzRSUzQyUyRmRpdiUzRQ==

  • Équipements publics

Pour le compte du Conseil départemental du Val-d’Oise (service patrimoine), DTP2i a procédé, pendant le confinement, à la réfection du parking du collège Henri-Wallon à Garges-lès-Gonesse ; puis, lors du déconfinement, à l’extension du parking du collège Martin Luther-King à Villiers-le-Bel. Un montant d’environ 150 000 € HT pour ces deux opérations.

  • Logements

A Bornel, dans l’Oise, le promoteur immobilier Batitech réalise un programme de 30 logements. DTP2i a réalisé courant mai la première phase des travaux : terrassement, plateformes parking et bâtiments, réseaux. Montant : environ 300 000 € HT