LE MOT DE CHRISTOPHE DÉPEE, DIRIGEANT DE DTP2I

« Maintenir notre activité quelles que soient les restrictions de circulation »

Vous avez été nombreux à nous dire « On a vu DTP2i au JT de 13h ! ». Eh oui, dans le cadre d’un reportage sur la suppression de l’avantage fiscal sur le gazole non routier et les alternatives mises en œuvres par des PME, des journalistes de France 2 sont venus nous interviewer.

Une belle occasion que nous ne pouvions pas manquer, pour présenter à grande échelle notre enrobeur-projeteur et son véhicule d’accompagnement qui fonctionnent tous deux au Gaz Naturel pour Véhicules (GNV) dans les rues de la capitale ! Cependant, il m’est important de rappeler que si DTP2i a pris la voie du GNV – avec trois véhicules à ce jour et une station de distribution implantée sur notre site de Marines – ce n’était pas en vue de la suppression de l’avantage fiscal dont faisait l’objet ce reportage car nous sommes en réalité très peu concernés.

Notre stratégie était tout autre. D’abord, dans l’esprit de notre solution enrobé projeté EP+ à forte connotation développement durable, qui permet de réparer plutôt que de remplacer, nous avions la volonté de poursuivre notre engagement pour réduire l’impact de nos activités sur l’environnement et pour la transition énergétique. Ensuite, il s’agissait, dans le périmètre francilien qui est le nôtre, d’anticiper les restrictions de circulation visant à lutter contre la pollution afin de maintenir notre activité et nos interventions quelles qu’elles soient. Et même d’aller plus loin, en cherchant à diminuer les nuisances aux riverains dans ces secteurs urbains denses, c’est le cas avec le GNV, le niveau sonore est bien moindre par exemple ! Nos clients l’apprécient, c’est un pari réussi.

SAVE THE DATE

DTP2i choisit le Gaz Naturel pour Véhicules avec le soutien de la Région île-de-France

Lundi 25 novembre, Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président du Conseil régional d’Île-de-France chargé du développement durable et de l’aménagement, nous remettra un chèque officiel de subvention pour notre engagement en faveur de la transition énergétique.

Réparer plutôt que de remplacer : une conviction pour préserver notre planète qui nous a amené à déployer l’enrobé projeté EP+, notre procédé innovant de maintenance routière. « Pour aller encore plus loin dans la prise en compte de l’environnement et réduire l’impact de nos activités, nous misons sur le Gaz Naturel pour Véhicules », explique Christophe Dépée, dirigeant de DTP2i.

Ainsi, nous avons investi dans la mise au point d’un enrobeur-projeteur au GNV, dans l’acquisition d’un véhicule d’accompagnement MaxiCargo fonctionnant à la même énergie et d’un poids-lourd pour notre activité aménagement urbain. Pas question de s’arrêter en si bon chemin : nous avons installé une station de distribution de GNV sur notre site de Marines : la 1re privée du Val-d’Oise !

Chez DTP2i, on roule aussi électrique : une Renault Zoé a fait son entrée dans notre parc automobile cet été. Un véhicule à disposition de nos collaborateurs pour leurs déplacements professionnels, pour lequel nous avons bénéficié d’une aide de 6 000 € de la Région, en plus de la prime de l’État.

Rendez-vous lundi 25 novembre à 11h sur notre site de Marines pour cet événement.

La 1re station privée d’avitaillement au GNV, ça se passe chez DTP2i !

MAINTENANCE ROUTIÈRE

Enrobé projeté EP+ : fin de saison bien remplie

Afin de répondre aux demandes de nos clients avant la période hivernale, la campagne d’enrobé projeté EP+ joue les prolongations jusqu’au 15 novembre cette année…

… et les équipes DTP2i sont sur le terrain le samedi compris ! Au total, 440 jours d’intervention au compteur pour la campagne 2019, soit 110 jours de plus qu’en 2018, avec en place, on le rappelle, un enrobeur-projeteur supplémentaire fonctionnant au Gaz Naturel pour Véhicules. Des clients fidèles comme la Ville de Paris qui nous fait confiance depuis 2015 ou encore la base aérienne 105 d’Évreux pour ses voiries et parkings, ou des nouveaux comme la ville de Louvres dans le Val-d’Oise, un premier pas pour nous dans la communauté d’agglomération Roissy Porte de France.

Chantier de maintenance routière à l’enrobé projeté EP+ en milieu rural, ici à Nesles-la-Vallée (95).

RETOUR SUR

Congrès de l'Union des maires de l'Oise : DTP2i y était !

Samedi 19 octobre, DTP2i participait pour la première fois à cet événement à la salle polyvalente de Bresles.

L’occasion de nous faire connaître dans ce Département sur lequel nous travaillons peu encore et de présenter notre technique de réparation routière à l’enrobé projeté EP+ auprès d’élus et techniciens oisiens. Une innovation qui répond aussi bien aux exigences de milieux urbains denses qu’aux problématiques rencontrées par des communes plus rurales. Au final, cinq contacts particulièrement intéressants pour DTP2i lors de ce salon, reste maintenant à les transformer afin de développer l’activité enrobé projeté EP+ sur ce territoire où nous sommes encore peu présents !

Congrès des maires de l'Oise

Un premier salon dans l’Oise pour DTP2i.

VOIRIE & AMÉNAGEMENT URBAIN

Tour d'horizon de nos chantiers du moment

  • Piste cyclable dans le Vexin

Après avoir terminé en septembre dernier le 1er tronçon (900 m) de la piste cyclable entre Sagy et Saillancourt, nous réalisons d’ici à fin 2019 la continuité de cette piste dans le hameau de Saillancourt sur 400 m de linéaire. Avec un traitement qualitatif des entrées des riverains, des trottoirs et l’aménagement de stationnements. Un chantier DTP2i pour le compte du Conseil départemental du Val-d’Oise.

Poursuite de l’aménagement de la piste cyclable à Sagy (95)

  • Marina de L’Isle-Adam (95)

En charge de l’aménagement des voiries d’accès à ce futur quartier, nous avons attaqué mi-octobre la phase 3 de ce programme : la réalisation de la voie du chemin vert côté Nord, entre l’avenue Paul-Thoureau et l’Oise. La prochaine intervention de DTP2i portera sur la phase 5, en 2020.

Phase 3 du programme d’aménagement de voiries à la future marina de L’Isle-Adam (95).

OUVRAGES D'ART

Marché reconduit avec le Conseil départemental du Val-d'Oise

La nouvelle est tombée en juillet dernier ! DTP2i s’est vu attribuer de nouveau le marché d’entretien et de rénovation des ouvrages d’art départementaux.

Voici quelques exemples de réalisations DTP2i dans le Vexin, avant et après la reconduction de ce marché :

  • Saint-Gervais – Mur de soutènement de 3,5 m pour conforter un accotement dangereux dans un virage, le long de la RD 983 ;
  • Vallangoujard – Mur de soutènement habillé de pierres pour renforcer la RD64 et aménagement d’un parking de véhicules légers près de la mairie ;
  • Santeuil – Murs de soutènement de 3,5 m de hauteur pour renforcer la RD159.
  • Condécourt – Mise en sécurité d’un cheminement piétons et cyclistes à proximité de la RD28.

Création d’un mur de soutènement habillé de pierres à Vallangoujard (95)

Mise en sécurité d’un cheminement piétons et cyclistes à Condécourt.

SAFETY DAY

Sécurité routière : tous concernés, tous acteurs

Prévenir les accidents de la route, aussi bien sur le trajet domicile-travail que lors des déplacements professionnels : c’était le thème de notre journée sécurité organisée le 30 septembre sur notre site de Marines.

La question de la voiture au travail ne se limite pas au calcul des frais kilométriques ! « Le risque routier, nous y sommes tous exposés en permanence. Voilà pourquoi il nous tenait à cœur de l’aborder lors de cette journée, nous avons fait appel à un spécialiste de la question, Drivecase », explique Bérangère Dumenoir, responsable QHSE chez DTP2i.

Au programme, 4 ateliers : les addictions et leurs risques au volant ; le constat à l’amiable ; la circulation engins et piétons ; le port de la ceinture de sécurité et la fameuse « voiture tonneau » que certains ne sont pas prêts d’oublier… « Une journée riche en échange et partage, qui visait à fédérer les collaborateurs autour de la valeur forte de la prévention en les rendant acteurs, en leur donnant envie de placer la sécurité routière comme priorité », ajoute-t-elle.

Safety Day : entre sérieux et convivialité.

RESSOURCES HUMAINES

L'apprentissage monte en puissance chez DTP2i

Transmettre notre savoir-faire et valoriser les métiers des TP qui n’ont pas toujours la cote auprès des nouvelles générations, alors qu’ils ont un fort potentiel de recrutement et d’épanouissement : l’apprentissage, chez DTP2i, c’est dans notre ADN !

Depuis la rentrée 2019/2020, ils ne sont pas moins de 9 jeunes à alterner entre les bancs de leur établissement et l’acquisition de compétences sur le terrain à nos côtés. Honneur aux filles avec Pauline Foyer (2e année BTS gestion PME) et Hind Mouti (1re année école d’ingénieur génie civil). Côté garçons : Mathéo Pauchet (1re année de CAP Constructeur réseau de canalisation TP), Sofian Kamlin (1re année Bac Pro chef de chantier), Aymeric Guibert (2e année Bac Pro travaux publics), Nicolas Huppe (1re année BTS TP), Corentin Courtois et Alexis Vegara (2e année BTS TP) et Amadou Lamine Diallo (licence génie civil).

RENCONTRE AVEC

Charlotte Masson, assistante commerciale

Un « produit 100% DTP2i » si elle nous permet cette familiarité ! Puisqu’elle est arrivée chez nous en novembre 2013, en alternance, dans le cadre de son BTS assistance de gestion PME/PMI.

« Il s’agissait d’un contrat de professionnalisation, avec l’IFCP de Saint-Ouen-l’Aumône. Et après l’obtention de mon BST, DTP2i m’a proposé un CDD de 5 mois en tant qu’assistante de gestion et commerciale, puis j’ai été embauchée en CDI », raconte cette sympathique Valdoisienne de 26 ans.

Aujourd’hui, ses missions sont variées : de la gestion du planning quotidien des camions à la participation aux salons professionnels, en passant par l’élaboration du plan de formation, le soutien au bureau d’études pour la partie administrative des réponses aux appels d’offres, l’alimentation de la page LinkedIn de DTP2i ou encore la réalisation et le suivi des déclarations d’intention de travaux.

À la question « Avez-vous toujours eu une affinité avec le secteur des TP ? », Charlotte sourit : « Peut-être oui… Dans le cadre de mon bac pro commerce, j’avais effectué mon stage chez Point P ». CQFD !

Charlotte Masson, assistante commerciale.

image_pdfimage_print